Activités sportives

Activités sportives: enfants qui courent L’activité physique – le sport d’endurance en particulier- améliore les performances intellectuelles : le cerveau est mieux oxygéné, ce qui permet une optimisation de son fonctionnement. 

Le sport diminue aussi l’anxiété et le stress : au cours d’activités sportives, l’organisme libère des neurotransmetteurs (endorphines ou endomorphines) appelées communément des hormones du bien-être ou même du bonheur. Le sport favorise ainsi une bonne qualité de sommeil (à condition que les séances sportives soient terminées au plus tard, deux heures avant le coucher).

En bref, le sport apporte globalement un mieux-être intellectuel, émotionnel et physique. Il est donc indispensable à l’épanouissement de chacun. 

Activités sportives: enfants sur un trampoline

Les enfants doivent choisir un sport qu’ils aiment afin de le pratiquer avec plaisir et constance. C’est bouger qui est important, donc peu importe l’activité physique pratiquée. Dans l’idéal néanmoins, les sports de plein air sont à privilégier pour bénéficier en prime des bienfaits de la nature sur la concentration et le stress ainsi que ceux de la lumière du jour sur la concentration et l’assimilation de la vitamine D.

 Si un enfant n’a pas envie de s’inscrire à un cours ou à un club, il faut l’encourager à faire du sport soit, en en faisant avec lui (vélo, jogging, marche, …) soit, en l’incitant à en faire de manière ludique avec des copains (trampoline, jeux de ballons, skateboard …).

Activités physiques et sportives (APS): repères médicaux

Auteurs : Docteur Claude GOUBAULT, Médecin du sport, Françoise ZEJGMAN, Psychologue