Jeux vidéos

Il est recommandé de limiter l’utilisation de la télévision et des consoles de jeu. Elles ne sont pas mauvaises en soi, mais une trop forte dose nuit à la concentration, tout en prenant du temps sur d’autres activités. Il est donc avisé d’essayer d’en restreindre l’usage, en particulier pendant les jours d’école.

Les jeux vidéo peuvent néanmoins renforcer la confiance en soi car les enfants ayant un trouble d’apprentissage scolaire ou même de motricité, parviennent à monter de niveau en niveau ce qui leur procure une grande satisfaction. Par ailleurs, la plupart de ces jeux stimulent la mémoire, la coordination des mouvements, les réflexes de rapidité et la patience et développent des capacités d’apprentissage et de raisonnement. De plus, il existe des possibilités de jouer en réseau permettant ainsi aux enfants d’échanger avec d’autres et de rompre leur isolement.

Il faut proscrire l’utilisation d’écrans juste avant de dormir car leur luminosité affecte l’horloge biologique en ralentissant la production de mélatonine, hormone favorisant l’endormissement.

Le psychiatre Serge Tisseron préconise de respecter des paliers d’âge pour l’accès aux jeux vidéo:

– pas d’écran – quelqu’il soit – avant l’âge de 3 ans

– pas de console de jeux avant l’âge de 6 ans

– pas d’accès à internet avant l’âge de 9 ans

– pas d’accès à internet sans surveillance adulte avant l’âge de 12 ans