Nature

Il est recommandé de privilégier les promenades dans la nature, en particulier pour les enfants atteints de TDA/H.

Filles qui jouent au cerf-volantSelon une étude américaine, après vingt minutes passées dans un parc, les enfants atteints de TDA/H retrouvent un niveau de concentration bien plus élevé qu’auparavant, parfois même meilleur que celui obtenu par médication. C’est « la marche dans la nature » qui a cet effet carles résultats étaient moins bons pour les enfants du groupe-test se promenant dans un mileu urbain.

Ces promenades deviennent encore plus nécessaires en hiver afin de rester en contact avec la lumière du jour qui stimule les régions de la base du cerveau et augmente le niveau de sérotonine, ce qui a un effet positif sur l’humeur.

Le jeu libre à l’extérieur comme élément indispensable au développement des jeunes (2012)

Edité par Québec en forme – Canada

[box]Lire en particulier la page 5[/box]