Syndrome de Down


Autisme syndromique

Le syndrome de Down (ou trisomie 21) est rapidement diagnostiqué car les anomalies morphologiques qu’il entraine sont assez typées : hypertélorisme orbital (yeux anormalement écartés), bouche et palais plus petits que la norme, cou plus court et nombre d’autres signes.

La déficience intellectuelle est présente dans tous les cas, mais peut être plus ou moins conséquente, le quotient intellectuel de l’enfant trisomique pouvant varier d’environ 30 à 80.

Les capacités d’un enfant atteint du syndrome de Down ne connaissent pas un effet de plateau. Il peut donc toujours continuer à apprendre, dans le cadre de son handicap bien sûr. Ayant une meilleure capacité en mémoire visuelle à court terme que verbale, il est important de focaliser les apprentissages des enfants atteints du syndrome de Down sur des méthodes intégrant des images.

Le syndrome de Down est un trouble associé possible de l’autisme dit syndromique.

Prévalence

La prévalence du syndrome de Down est évaluée à 1 cas sur 600 à 650.

Cause

Le syndrome de Down est dû à un chromosome (ou partie de chromosome) surnuméraire se rajoutant à la 21e paire, d’où son appellation de trisomie 21.

La probabilité qu’un enfant naisse porteur de cette trisomie augmente de manière significative en fonction de l’âge de la mère à la conception de l’enfant (d’un cas sur 1’450 si la mère a 20 ans, les risques d’avoir un enfant trisomique 21 passent à 1 sur 110 si la mère a 40 ans et même à 1 sur 15 si elle a près de 50 ans).

 

Suggestions de livres