Signes d’alerte pour la dysphasie

Fille qui s'ennuie en classe -dysphasie

 

  • Défauts de prononciation et d’expression : est souvent inintelligible, en particulier au téléphone. Articule mal. Connait des difficulté à répéter des mots de trois syllabes et plus.
  • Utilisation de moyens « auxiliaires » pour se faire comprendre : fait recours à des gestes pour se faire comprendre (pointe du doigt pour obtenir une chose en particulier par exemple). Emploie des « interprètes » pour parler à sa place (principalement ses frères et sœurs).
  • Brièveté des réponses : répond aux questions par oui ou par non plutôt que de se lancer dans l’élaboration de phrases complètes. Peine à raconter ses journées ou à organiser une histoire.
  • Déficit de compréhension abstraite, au figuré : a des difficultés pour comprendre les plaisanteries ainsi que les subtilités verbales. A tendance à tout prendre littéralement.
  • Pauvreté du vocabulaire : a un vocabulaire peu fourni et montre une difficulté persistante à apprendre des nouveaux mots (à moins d’être atteint d’une dysphasie sémantique-pragmatique).
  • Réponses inadaptées au contexte : répond « à côté du sujet ». Passe régulièrement du coq à l’âne. Fait des commentaires dits plaqués c’est-à-dire des phrases toutes faites qui n’ont rien à voir avec la discussion en cours.
  • Motricité fine peu développée : son écriture est souvent de piètre qualité d’écriture et il connait des problèmes de motricité fine.
  • Déficit en mémoire immédiate verbale : parvient difficilement à répéter plus de 3 chiffres à la suite à quatre ans.
  • Difficultés d’accès à certains concepts : peine à intégrer les notions de couleurs, de temps et d’espace.

Suggestions de livres sur la dysphasie